Questions fréquentes

Des réponses à vos questions; si vous ne trouvez pas de réponse, écrivez-nous et nous alimenterons cette rubrique lire les réponses

Nos buts

« Cœur de la Tour » apporte son soutien à plusieurs projets dans les domaines suivants:

La recherche clinique
Elle vise avant tout à faire progresser la qualité de notre activité de médecin, à améliorer nos compétences diagnostiques et à évaluer de nouveaux traitements. La majorité des projets sont réalisés à l'Hôpital de la Tour (e.g. : projet fibrillation auriculaire, évaluation du CT-scan coronaire en pratique courante, registre AMIS, etc.). Certains projets se sont déroulés en collaboration avec les cardiologues genevois installés en pratique privée (projet fibrillation auriculaire) et d'autres à l'étranger (Cameroun, Népal). La liste de nos publications scientifiques est disponible sur ce site.
Depuis 2006, un jury de 5 médecins, sous la présidence du Dr Philip Urban, décerne au nom de « Cœur de la Tour », un prix annuel de recherche clinique, d'une valeur de CHF 10.000.-. Ce prix récompense un projet de recherche clinique publié ou accepté pour publication, dans un journal à politique éditoriale. Les candidat(e)s doivent travailler en Suisse dans le domaine clinique de la médecine cardiovasculaire ou être de nationalité suisse travaillant à l'étranger pour leur formation postgraduée.

La formation et l'enseignement
De 2008 à 2011, la Fondation a organisé la réunion annuelle des Rencontres Franco-Suisses. Initialement créées en 1985 par le Dr Annie Simonin et le Dr Antoine Bloch, les Rencontres invitent des orateurs francophones, suisses et étrangers pour une assemblée d'environ 200 personnes. Depuis 2014, les Rencontres ont été remplacées par une journée médicale "La Tour - H.U.G - Revue médicale Suisse"
Chaque année, depuis 1996, le Dr Marc Zimmermann organise un cours d'électrophysiologie avancée pour une vingtaine de cardiologues suisses romands. Depuis 2016, le cours est organisé par le Dr C.I. Park
« Cœur de la Tour » contribue aussi à financer des activités de formation continue pour les médecins actifs à l'hôpital de la Tour et désireux d'acquérir des connaissances sur de nouvelles techniques. ( cours de CT coronaire en 2008, stage de formation en IRM cardiaque en 2009, participation annuelle des médecins-assistants à un congrès international).

Coopération humanitaire 
Consciente de la progression rapide des maladies cardiovasculaires dans les pays en voie de développement, « Cœur de la Tour » apporte actuellement son soutien à deux projets:

Cameroun : piloté par le Dr Marc Zimmermann depuis 2004, l'effort est centré sur l'enseignement en cardiologie à l'Hôpital Central de Yaoundé. En 2011, la Fondation a organisé et financé le transport d'une machine d'échocardiographie qui nous a été donné par l'Etat du Valais grâce à une initiative de Dr Jean Pasquier. En 2012, un équipement de lecture de Holter, une bicyclette ergométrique et un enregistreur de mesure de tension artérielle en ambulatoire ont également pu être mis à disposition de l'hôpital de Yaoundé. Deux machines d'échographie, offertes par les Drs P. Schopfer et J.-L. Hoffmann d'une part et par le Dr S. Burgan d'autre part, ont été acheminées au Cameroun en 2014 et 2016 respectivement.

Népal : Une convention a été signée avec le BPKIHS de Dharan et a permis la mise en place d'un service de cardiologie invasive, le soutien à un programme de prévention primaire des affections cardiovasculaires et rénales et un programme de dépistage et de traitement des atteintes valvulaires rhumatismales dans un groupe d'écoles à l'Est du pays.

Sarajevo : A l'initiative du Dr S. Zaza et du Dr D. Fournet, un projet de coopération en échocardiographie a été mis sur pied en 2014 avec l'hôpital universitaire de Sarajevo, le Klinicki Centar Univerziteta u Sarajevu (KCUS). Un équipement d'échocardiographie moderne a été offert par la fondation "Coeur de la Tour" et des visites d'enseignement sont prévues. à intervalles réguliers

Géorgie: Développement de l'électrophysiologie invasive et de l'ablation par radiofréquence à l'Hôpital "Open Heart" de Tbilisi, avec formation d'un cardiologue local dans ce domaine.